Recherche précompétitive

COREM est actif dans six axes de recherche reliés aux divers procédés communément utilisés dans l’industrie du traitement de minerais (fragmentation, séparation physique, flottation, métallurgie extractive ainsi qu’agglomération et procédés thermiques).

Ses membres sont fortement impliqués dans le processus décisionnel qui détermine les orientations de la R et D. Une telle approche vise à garantir que le programme de recherche précompétitive est toujours pertinent et que les besoins des membres demeurent au cœur des priorités. Ainsi, il revient au comité de la recherche précompétitive de COREM d’établir les priorités de chaque champ d’activités, de sélectionner les projets, d’en effectuer le suivi et de recommander, au besoin, leur réorientation ou leur arrêt.

Les membres bénéficient, pour une période de cinq ans, d’un droit exclusif d’implanter les technologies développées par COREM dans leur(s) établissement(s) membre(s). De plus, les membres peuvent obtenir copie des rapports où sont consignés les résultats des différents projets précompétitifs. Ils disposent pour cela d’un accès sécurisé à Espace membres, la section de ce site qui leur est réservée.

Un agent de liaison est assigné à chacun des établissements membres. Son rôle consiste à faciliter les transferts technologiques et identifier, par la voie d’un rapport d’établissement annuel, les besoins technologiques spécifiques de l’établissement. La finalité des activités de liaison est d’assurer aux membres un volume croissant de retombées découlant des solutions technologiques développées par COREM.

Après dix ans d’existence, le programme de recherche précompétitive de COREM a atteint une maturité intéressante et dispose d’un registre composé de plus d’une trentaine de technologies primaires auxquelles sont associées près de 50 technologies secondaires. Celles-ci présentent une maturité très variable, allant du stade de la preuve de concept, en passant par la validation (échelle laboratoire, usine pilote, milieu industriel) pour atteindre, dans certains cas, le stade de l’implantation en milieu industriel.